La ventilation des toits couvrant des plafonds-cathédrale


 

Fiche Technique N° 2

En date de mars 2016

RESTER À JOUR

Pour recevoir un courriel vous avisant des mises à jour, veuillez inscrire votre adresse de courriel ici-bas :

Les plafonds-cathédrale couverts par des toits en bardeaux d'asphalte doivent être bien ventilés, comme toutes les couvertures, pour éviter les dommages aux bardeaux. Il doit y avoir au moins 1 pouce (25 mm) d'espace entre le revêtement de couverture et l'isolant pour que l'air passe librement. Pour la plupart des configurations de toits résidentiels, un espace d’air de 1 po (25 mm) est suffisant, mais pour les toits dont la pente est plus faible (moins de 5/12), ou les versants dont la course est longue (plus de 30 pieds de l’avant-toit au faîte), un espace d’au moins 2 po (50 mm) est recommandé.

Lorsqu'on utilise un pare-vapeur, avec les plafonds-cathédrale il faut une surface totale nette d'entrées et de sorties d'air équivalant à au moins 1/300 de la surface totale du plafond. On assure la ventilation transversale en plaçant la moitié des surfaces de ventilation à l'avant-toit et l'autre moitié au faîte.

Lorsqu'on n'utilise pas de pare-vapeur, il faut deux fois plus de surface de ventilation, soit 1/150 de la surface totale du plafond.

Ci-dessous est illustrée une installation typique.

diagram_02_en.gif

Télécharger cette fiche technique

Télécharger la fiche technique en format PDF (le logiciel gratuit Adobe Reader est requis).

Voir nos fiches techniques

Accéder à la liste complète des fiches techniques sur les bardeaux d’asphalte de CASMA.

Ressources complémentaires

Pour en savoir plus au sujet des couvertures en bardeaux d’asphalte et des produits connexes.

Nous joindre

Si, après avoir consulté nos ressources techniques, vous avez encore des questions.


Les renseignements présentés dans cette fiche sont de nature générale et ne sauraient remplacer l'avis d'un couvreur professionnel ou les directives d'emploi ou de pose du fabricant. Les consommateurs sont mis en garde contre les risques d'accidents que présente le travail sur des toits, et avant de s'y lancer eux-mêmes, sont invités à suivre l'avis de CASMA : faire appel à des entrepreneurs qualifiés. La présente fiche peut être reproduite avec la permission des auteurs, à condition qu'elle le soit entièrement, sans modification, et avec la mention des droits d'auteur de CASMA.

© 1989 - Canadian Asphalt Shingle Manufacturers' Association. Tous droits réservés.