La construction de
« toits chauds »


 

Fiche Technique N° 33

En date d’octobre 2013

 

RESTER À JOUR

Pour recevoir un courriel vous avisant des mises à jour, veuillez inscrire votre adresse de courriel ici-bas :

Depuis de nombreuses années, dans la construction traditionnelle des toits et selon les codes du bâtiment, il importe de prévoir un espace aéré dans les combles, sous la couverture. Les avantages d’un espace aéré sous le support de couverture en bardeaux sont nombreux, mais principalement, cet espace permet d’évacuer l’humidité et de modérer la température à la surface du toit.

Au cours des années récentes, certaines entreprises ont préconisé la conception de ce qu’on appelle des « toits chauds » - des toits dans lesquels l’isolant est projeté ou fixé à même le dessous du support de couverture. L’expression toits chauds est bien trouvée, car l’ensemble de couverture en bardeaux, en l’absence d’un courant d’air rafraîchissant au-dessous, peut devenir très chaud.

L’expérience a montré que les toits en bardeaux se détériorent plus vite lorsque les températures de surface sont plus élevées. De fait, une méthode courante d’essai en laboratoire, utilisée pour simuler le vieillissement accéléré, consiste à placer simplement les éprouvettes de bardeaux dans un four chaud, étant donné que la chaleur est un facteur déterminant dans le vieillissement.

Il est admirable que les propriétaires et les constructeurs de maisons augmentent l’isolation lors de la construction de bâtiments résidentiels, car ils peuvent ainsi économiser l’énergie. Mais CASMA recommande de ne pas placer l’isolant en contact direct avec le dessous du support de couverture. Il importe de prévoir un espace ou des canaux d’aération, avec une arrivée d’air en aval du toit (aux soffites) et une évacuation d’air au niveau du faîte ou le plus près possible du faîte.

Les propriétaires sont invités à se renseigner sur les impératifs d’aération, en consultant le code du bâtiment local, les normes de couverture de l’Association canadienne de normalisation, ainsi que le mode de pose du fabricant de bardeaux et les exigences concernant sa garantie limitée. Voir aussi les fiches techniques no 1 et no 2 de CASMA, pour obtenir des renseignements et des recommandations complémentaires au sujet de l’aération efficace des toits.


Télécharger cette fiche technique

Télécharger la fiche technique en format PDF (le logiciel gratuit Adobe Reader est requis).

Voir nos fiches techniques

Accéder à la liste complète des fiches techniques sur les bardeaux d’asphalte de CASMA.

Ressources complémentaires

Pour en savoir plus au sujet des couvertures en bardeaux d’asphalte et des produits connexes.

Nous joindre

Si, après avoir consulté nos ressources techniques, vous avez encore des questions.


Les renseignements présentés dans cette fiche sont de nature générale et ne sauraient remplacer l'avis d'un couvreur professionnel ou les directives d'emploi ou de pose du fabricant. Les consommateurs sont mis en garde contre les risques d'accidents que présente le travail sur des toits, et avant de s'y lancer eux-mêmes, sont invités à suivre l'avis de CASMA : faire appel à des entrepreneurs qualifiés. La présente fiche peut être reproduite avec la permission des auteurs, à condition qu'elle le soit entièrement, sans modification, et avec la mention des droits d'auteur de CASMA.

© 1989 - Canadian Asphalt Shingle Manufacturers' Association. Tous droits réservés.