Conseils pour la pose de bardeaux de couverture à base d'asphalte par temps froid


 

Fiche Technique N° 8

En date de mars 2016

 

RESTER À JOUR

Pour recevoir un courriel vous avisant des mises à jour, veuillez inscrire votre adresse de courriel ici-bas :

Les bardeaux de couverture à base d'asphalte sont utilisés avec succès dans les régions froides d'Amérique du Nord et d'Europe depuis plus de cent ans. On peut les poser de façon plus efficace, et surtout améliorer leur rendement à long terme, en suivant les conseils de pose par temps froid ci-dessous :

1. Il faut toujours être très prudent quand on travaille sur des toits en pente. En hiver, le support de couverture peut être couvert de glace ou de givre, ce qui rend le travail encore plus dangereux. Il faudra peut-être attendre que la surface du toit soit exempte de glace et de givre pour poser les bardeaux dans des conditions plus sûres.

2. Souvent, ce qui semble une fuite est en réalité la condensation de l'air chargé d'humidité, provenant de la maison, qui migre dans des combles mal aérés et s'y condense. Pour éviter cela, veiller à prévoir une bonne aération.

3. Comme la plupart des matériaux, les bardeaux d'asphalte ont tendance à devenir plus fragiles par temps froid (< 5°C). Noter qu'à cause du froid, les paquets de bardeaux vont conserver la forme de la surface sur laquelle ils sont empilés. Manipuler avec précaution les paquets ainsi que les bardeaux individuels par temps froid, car ils peuvent se fissurer, voire se casser dans les cas extrêmes. De plus, avant de les clouer, s'assurer que les bardeaux sont bien à plat, car le clou risquerait de passer à travers le bardeau. Ne jamais plier, jeter ou laisser tomber des paquets de bardeaux par temps froid.

4. Dans les régions susceptibles de gel en hiver, utiliser une protection spéciale aux avant-toits (Code national du bâtiment, chap. 9.26.5) pour empêcher l'eau des digues de glace de remonter. On peut se servir de rouleaux à surface minéralisée ou à surface lisse par temps chaud, mais en hiver ces produits doivent être réchauffés afin qu'ils reposent bien à plat et que les rides et gondolements se détendent, sinon ils se verraient plus tard à travers le matériau de finition. On recommande des protecteurs d'avant-toit autocollants modifiés aux polymères, plus souples par temps froid. Ces membranes conviennent aussi à la protection d'endroits vulnérables tels que les noues, les puits de lumière, les évents et les colonnes de plomberie.

5. La plupart des bardeaux d'asphalte ont des bandes autocollantes au dos, dont la colle, activée sous l'action de la chaleur, scelle les bardeaux les uns aux autres lorsqu'ils sont posés sur le toit et exposés à quelques semaines de chaleur du soleil suffisante. Afin d'assurer la protection contre l'action du vent jusqu'à l'arrivée du temps chaud, les bardeaux d'asphalte posés en hiver devront être collés à la main avec une colle plastique à base d'asphalte approuvée par le fabricant de bardeaux. Normalement, on colle chaque patte avec un ou deux points de colle plastique à base d’asphalte de 1 po (25 mm) de diamètre. Les six rangs supérieurs du toit ainsi que tous les bardeaux voisins des rives sont particulièrement vulnérables à l'arrachement par le vent s'ils ne sont pas scellés.

6. Lorsqu'on finit le haut d'un toit, on plie les bardeaux pour les poser à cheval sur le faîte. Pour que les bardeaux ne se fissurent pas durant la pose des faîtières (noter que les bardeaux plus épais et plus lourds sont d'autant plus susceptibles de se fissurer), on recommande de laisser dans un endroit chauffé un ou deux paquets de bardeaux qui serviront à tailler les faîtières.

7. Lorsqu'on fait la réfection d'une vieille couverture en place par temps froid, il faut être particulièrement prudent et veiller à ce que la surface qui recevra les bardeaux neufs soit aussi lisse et plane que possible. Étant donné que les bardeaux seront fixés à la surface par temps froid, l'aspect inégal de l'ensemble peut persister lorsqu'ils se colleront ensemble. Même avec le retour du temps chaud, les bardeaux pourraient ne pas se détendre complètement pour former une surface unie.

8. S'il faut faire l'entretien ou l'inspection du toit par temps froid, prendre des précautions pour marcher sur les bardeaux en hiver. Des bardeaux posés sur une surface inégale, ou légèrement gondolés ou relevés, risquent de casser sous le pied par temps froid. L'adhérence entre les rangs devient aussi très fragile par temps froid et court un grand risque d'être rompue par la circulation piétonnière. Les bardeaux donneront alors prise au vent et pourront être soulevés ou arrachés si des grands vents surviennent avant qu’ils ne se recollent par temps chaud.

9. Certaines régions de l'Amérique du Nord reçoivent d'importantes chutes de neige, ce qui oblige à déneiger et à déglacer les toits en hiver. Il importe de prendre les plus grandes précautions, durant ces opérations, pour ne pas endommager les bardeaux avec les pelles, les grattoirs, ou les pieds. Les dommages aux bardeaux qui résultent des opérations de déneigement ne sont pas couverts par les garanties limitées des fabricants de bardeaux.


Télécharger cette fiche technique

Télécharger la fiche technique en format PDF (le logiciel gratuit Adobe Reader est requis).

Voir nos fiches techniques

Accéder à la liste complète des fiches techniques sur les bardeaux d’asphalte de CASMA.

Ressources complémentaires

Pour en savoir plus au sujet des couvertures en bardeaux d’asphalte et des produits connexes.

Nous joindre

Si, après avoir consulté nos ressources techniques, vous avez encore des questions.


Les renseignements présentés dans cette fiche sont de nature générale et ne sauraient remplacer l'avis d'un couvreur professionnel ou les directives d'emploi ou de pose du fabricant. Les consommateurs sont mis en garde contre les risques d'accidents que présente le travail sur des toits, et avant de s'y lancer eux-mêmes, sont invités à suivre l'avis de CASMA : faire appel à des entrepreneurs qualifiés. La présente fiche peut être reproduite avec la permission des auteurs, à condition qu'elle le soit entièrement, sans modification, et avec la mention des droits d'auteur de CASMA.

© 1989 - Canadian Asphalt Shingle Manufacturers' Association. Tous droits réservés.